VITRAIL PATRIMOINE

En matière de vitraux, la notion de Patrimoine est bien particulière. Démontés et remontés tous les siècles pour être restaurés, les vitraux très anciens, même classés, ne gardent parfois que peu des pièces d’origine.

Quant aux vitraux d’église du XIX siècle, ils sont presque toujours le résultat de productions de série et leur intérêt ne réside souvent que dans l’attachement de fidèles de plus en plus clairsemés. Ces églises étant de propriété de l’État, leur restauration dépend des deniers publics.

Un important patrimoine de vitrail civil plus récent témoigne par contre d’une créativité et vitalité que le XX siècle a su injecter aux réalisations verrières. Hélas, ces vitraux sont rarement protégés et les restaurations se font au gré des possibilités des propriétaires privés.

Mais on oublie parfois qu’un autre Patrimoine existe : celui de la création contemporaine. Les vitraux créés aujourd’hui sont le Patrimoine de demain. Réalisés pour des édifices classés ou pour des bâtiments modernes, ils témoigneront pour longtemps de la pensée et du regard de nos jours.

Si l’on excepte des périodes assez limités, le vitrail, que l’on assimile souvent au seul emploi cultuel, a presque toujours aussi investi le patrimoine civil. Si l’on veut bien élargir la notion du vitrail, les dalles multicolores qui décoraient les voutes des thermes romain il y a deux mille ans ont inauguré une série interminable d’usage du verre décoratif dans les architectures de tous les jours : écoles, hôpitaux, gares, salles de spectacle, bains publics et, naturellement, d’innombrables demeures privées. Dans certains pays du nord de l’Europe des vitraux colorés aux motifs simples égayent même les logements collectifs populaires.

Dans tous ces cas, nous avons choisi d’inscrire nos savoir faire dans cette lignée de compagnons et d’artistes verriers qui plonge ses racines dans un temps reculé et se projette dans l’avenir de notre culture collective.

Restauration d’un vitrail XIX

Création d’une rosace – Roccella MH

Restauration d’un vitrail civil 1935